Le 28 septembre nous rappelle le Pr. Saïdou Kane, une source d’inspiration (Par Aliou KOUME)

Comment ne pas se rappeler du 28 septembre, une date historique où l’Homme qui a consacré toute sa vie au service de sa communauté, de son pays et de son continent est parti à jamais. Souvenir du 28 septembre est un devoir car le Professeur Saïdou Kane fait partie de ces Hommes qui marquent les esprits à jamais. Il était un historien, anthropologue, sociologue, écrivain, poète, militant associatif et leader politique mauritanien. En cette date du 28 septembre 2018 correspondant à la 12èm anniversaire de son rappel à Dieu, nous lui rendons un hommage mérité.

Né le 21 octobre 1947 à Tèkane en Mauritanie, le Professeur Saïdou Kane dit Moustapha Boly a fait ses études secondaires au lycée Faidherbe de Saint–Louis (Sénégal). Passionné du savoir, il entame une formation à Moscou et suit des études universitaires à Dakar, à Bruxelles et à Paris. Après la soutenance d’un mémoire sur le Sahara occidental en 1977, renonçant aux opportunités qu’offrait l’Europe, il revient dans son pays la Mauritanie pour devenir chercheur à l’Institut Mauritanien de Recherche Scientifique (IMRS).

Observant la société et remarquant les inégalités sociales que le pays confronte, il quitte l’Institut Mauritanien de Recherche Scientifique (IMRS). Patriote indiscutable, il crée en 1978 l’Union Démocratique Mauritanienne (UDM). Il s’engage dans la lutte pour la démocratie et l’égalité, l’officialisation des langues négro-mauritaniennes, abolition de l’esclavage, etc. Arrêté à plusieurs reprises, il n’a jamais renoncé à son noble combat. Exilé en Europe, il enseigne à l’Université libre de Bruxelles et dans des institutions en Suisse, en France et en Hollande, et obtient le titre de professeur agrégé.

Battu pour de justes causes, le Professeur Saïdou Kane fait parti de ceux qui ont donné leur vie pour la bonne cause quand le peuple est en scandale, sans jamais rien demander en retour. En 2001, Saïdou Kane initie le Forum de la Diaspora pour une Mauritanie Unie et Prospère/ Coalition pour le changement (FDMUP/CC).

Historien et panafricaniste, il était un authentique sage de la culture africaine qui a consacré sa vie à l’émancipation panafricaine. L’un des plus engagés et des plus brillants disciples du Professeur Cheikh Anta Diop, l’Homme (avec grand ‘’H‘‘) a rempli sa mission exaltante pour avoir consacré sa vie à un engagement sans faille pour le respect de la culture africaine, la démocratie et des droits de l’Homme. L’engagé a toujours lutté pour la race noire. Débateur et conférencier renommé, il a organisé plusieurs conférences pleines d’enseignement. Combattant infatigable, il s’est battu pour une Mauritanie unie dans sa diversité culturelle. Comme Amadou Amphaté Ba qui disait « Ce qui fait la beauté d’un tapis c’est la diversité de ses couleurs », Le Professeur Kane, lui aussi, a compris que ce qui fait la beauté d’un pays c’est sa diversité culturelle. Il voulait une Mauritanie démocratique et égalitaire pour tous et une Afrique fière de son propre histoire et totalement autonome.

Homme de culture, il a participé à la promotion des arts locaux et cultures traditionnelles de la vallée du fleuve Sénégal. Homme à plusieurs facettes, il était aussi un poète. Il était l’un des héros qui ont lutté pour la promotion de la langue Pulaar. Expert sur l’histoire du Fouta, il maîtrisait parfaitement l’histoire de cette région. Grand anthropologue, il a dépassait les frontières mauritaniennes et foutankaises. Le Professeur était un universel. Savant hors pair, selon lui, c’est important de maîtriser son histoire et sa culture pour participer au concert de la mondialisation.

Le Professeur Saïdou Kane est une référence pour ceux qui croient en la démocratie, l’égalité des Hommes, la justice, au patriotisme, la culture, l’émancipation panafricaine, la renaissance africaine, la géopolitique, l’anti-esclavage et ceux ont toujours défendu leurs sociétés, pays et continent. Il est un symbole vivant et une source d’inspiration pour la nouvelle génération africaine qui aspire à diriger nos Etats démocratiquement et loyalement. Nous, les jeunes c’est un devoir pour nous de s’inspirer des hommes comme le Professeur.

Reposez en paix !!!

Aliou KOUME

Partagez sur:

Auteur de l’article : Yero GUISSE

Blogueur, Activiste, Rédacteur Web Administrateur.....Blog de Yero Guisse