Déclaration – “Monsieur le Président vous avez osé revenir sans …?” (Mouvement Matam dit NON)

Le Conseil des Ministres délocalisé tenu le 21 Mars 2013 

Vous vous rappelez Monsieur le Président ? Que n’aviez vous pas promis à la onzième région du Sénégal ? Des monts et merveilles. Mais jusque là, à part les réalisations faites sous le régime de Maitre Wade, aucune infrastructure sérieuse n’a vu le jour dans cette région et pire l’essentiel des engagements actés de mars 2013 sont rangés dans les calendes grecques.

Pourquoi une telle négligence ?  Nous qui attendions des réponses objectives justifiant cette anomalie, grande a été notre surprise quand vous nous avez servi ce fameux « binngel morowo morotako juulde » (la fille de la tresseuse ne se tresse pas pendant les grands événements). Une insulte à la République et un manque de respect aux principes d’équité et de justice dans la gestion des affaires publiques. Au-delà il ne s’agit ni plus ni moins qu’un aveu d’échec.
Non j’ai pas échoué, Matam est mon titre foncier, j’en fais ce que je veux.

C’est parce que vous en faites ce que vous voulez que les membres du gouvernement accompagnés des principaux prédateurs de Matam ont fait fi et ceci en pleine expansion de la covid 19  des recommandations de l’autorité médicale relatives aux mesures barrières en organisant un méga meeting au stade municipal de Matam suivi d’une procession pour aller selon les mots de leur porte parole remettre au gouverneur de région leur mémorandum .

C’est dans ce contexte que le Mouvement Matam Dit Non a vu le jour. Aussitôt il a eu l’adhésion spontanée de tous les ressortissants et résidents imbus d’un minimum de respect pour la Matam. Matam dit Non s’est fermement opposé à cette mobilisation ignoble, inopiné, irrespectueuse mais surtout irresponsable. Force est de constater que l’appel que MDN avait lancée en appelant à la raison en invitant les organisateurs de renoncer à cet événement et de s’atteler à trouver solution aux problèmes que vit la population est tombée dans l’oreille d’un sourd.

Et mieux comme pour narguer les matamois, la même association des prédateurs a réuni près de cent cinquante millions « pour préparer » la visite officielle du Président de la République dans la région. Qui doit financer la visite d’un PR en mission officielle ? En attendant que notre lanterne soit éclairée le Chef de l’Etat Monsieur Macky Sall séjournera dans la région de Matam du 14 au 19 juin afin d’évaluer les investissements publics réalisés et engager de nouveaux travaux.

Vous avez osé y retourner sans… Alors vous l’aurez voulu Monsieur le Président
 Evaluer vous avez dit ? Le dernier Conseil des Ministres délocalisé tenu à Matam l’a été le 21 mars 2013, le prochain c’est dans une semaine.

Des projets et programmes avaient été annoncés, des engagements avaient été pris.
Nous pouvons entre autres citer : la réalisation de la route du daande maayo qui devrait être construite et livrée avant la fin du premier mandat ;

La construction de l’ISEP de Matam qui avait été prévue entre octobre 2017 et octobre 2018,
La réalisation et la finition du tronçon Thilogne Ourossogui  avant la fin du premier mandat,
Le relèvement du plateau technique des structures sanitaires notamment celui l’hôpital de Ourossogui et de Matam,

L’accessibilité en eau potable à toutes les populations de la région notamment celles de Bondji et de Ourossogui,
Et la suite et le reste.
Qu’en est-il au juste Monsieur le Président ? Nous savons que vous-même vous avez reconnu votre échec en avouant publiquement à l’heure du bilan que votre priorité était ailleurs parce que « bingel morowo »  et bla bla bla. Matam dit Non s’insurge et fustige l’immixtion du communautarisme dans la gestion des affaires publiques et exige un traitement républicain des affaires républicaines. Matam Dit Non voue un respect inconditionnel à la République et un amour aveugle à sa devise : Un Peuple – Un But – Une Foi.

Il est temps de réhabiliter Matam dans ses droits et de restaurer sa dignité bafouée.
Pour ce faire nous ne demandons ni plus ni moins que la réalisation sans délai de la route du daande maayo nord et sud, la construction de l’ISEP de Matam, le relèvement du plateau technique des hôpitaux de Matam et de Ourossogui afin que tous les actes médicaux du niveau 2 y soient effectifs en vue d’éviter aux patients de se faire référer dans d’autres structures du même pallier, finir et livrer le tronçon Thilogne /Ourossogui, régler définitivement le problème de fourniture en eau courante dans le Lowre notamment à Bondji ..

Matam dit Non pense pouvoir compter sur l’Etat et de son Chef pour que la prochaine visite du Président se passe dans des conditions plus sereines . Matam Dit Non respectueux des normes de fonctionnement de l’Etat se refuse de fixer des échéances temporelles autres que celles qui sont inscrites dans l’agenda de la République.
Venons-en au présent, au mandat en cours et qui doit finir dans deux ans et demi.

Monsieur le Président nous avons compris que vous allez poser de nouveaux jalons, démarrer de nouveaux projets et programmes, nous nous en félicitons. Cependant nous tenons à rappeler : « On ne doit rien promettre qu’on ne puisse tenir ».
Nous nous réjouissons de la pose de certaines premières pierres, nous suivrons, nous en reparlerons en décembre 2021. Matam dit Non en tant qu’organe de veille et d’alerte ne ménagera aucun effort pour que ces projets et programmes soient exécutés dans le respect de leurs cahiers des charges et veillera spécifiquement au respect des délais d’exécution.

Monsieur le Président vous êtes sans savoir que Matam est un désert universitaire. En effet l’UGB est l’institution universitaire la plus proche de la région et elle est à quatre cent kilomètres. Monsieur le Président de la République il est de votre ressort de mettre fin à ce sevrage inique et injuste et faire doter la région d’une université digne de ce nom.

Monsieur le Président Matam Dit Non rouge, rouge de colère et de mécontentements des engagements actés lors du Conseil des Ministres délocalisés du 21 mars 2013 et NON TENUS vous souhaite la bienvenue.

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Blogueur, Activiste, Rédacteur Web et Entrepreneur, Yéro GUISSE est un jeune Sénégalais passionné des nouvelles technologies et des nouveaux médias. . J'essaie à travers ce blog d'apporter mes idées et mes contributions sur la marche de mon pays. Je suis pour un Sénégal des valeurs.
Back To Top