Pour une rationalisation du recrutement de 5000 enseignants : Les propositions d’un acteur de l’école (Par Amadou Boly)

Nous félicitons et encourageons le gouvernement pour cette campagne de recrutement de 5000 enseignants. Malgré tous ces efforts l’école continuera à souffrir du déficit de personnel ainsi il me parait en sus des mesures conjoncturelles d’amorcer des solutions plus structurelles.

Pour une meilleure structuration de l’approche par les compétences, je propose les reformes suivantes en s’inspirant de la démarche du système LMD (Licence – Master-Doctorat)

  • Il est indiscutable que savoir lire, écrire, compter et observer est le fondement de tout enseignement apprentissage ainsi il me semble plus efficace d’étendre ces compétences sur trois années (CI, CP et CE1) que je renommerai CIP1 CIP2 CIP3 (lire cours d’initiation et préparatoire) ainsi comme avec le système LMD à la sortie du CIP3 l’élève aura validé au minimum les 80% des compétences de ces trois années. Eliminer l’étape FE CE2 et faire du CM1 et CM2 les cours de consolidation moyen 1 et 2 avec une certification requérant au minimum 80% des compétences. 
  • Dans l’enseignement moyen éliminer l’étape de la classe de 5eme avec une suppression de plusieurs disciplines en classe de 6eme dont les seules compétences seront de consolider la communication de l’élève et les compétences mathématiques. Ainsi l’élève de sixième ne fera que le français les maths et EPS  .Accroitre les disciplines en classes de 4eme et 3eme  par conséquent les élèves  de 4eme et de 3eme vont faire LV1(possibilité entre anglais Espagnol ou arabe ) LV2 ( possibilité d’une langue nationale ou anglais espagnol ou arabe  )HG SVT PC  Math et Français .Le passage en classe de seconde dépendra du profil de l’élève ainsi celui qui aura validé 80% en sciences fera la seconde Scientifique quel que soit ses résultats littéraires  et celui qui valide 80% dans les matières littéraires fera la seconde Littéraire.
  • Au lycée limiter les séries à deux : série littéraire et série scientifique.
  • Promouvoir à travers les passerelles les PEM en PES et les PCEM en PEM de fait relever le niveau de recrutement à la FASTEF (licence 3 et Master 2) ainsi décréter l’extinction du corps des PCEM comme celui des instituteurs adjoints. Avec un tel relèvement du niveau de formation en faisant des nouveaux PEM des bivalents.

Toutes ces propositions visent à rationaliser les effectifs, à mieux structurer les enseignements apprentissages et â accroitre la qualité des enseignements apprentissages. En sus de cette réflexion qui permet de rationaliser les effectifs car l’Etat n’a pas toujours les moyens de faire des recrutements massifs, je propose une école qui favorise la création d’emploi en recrutant :

  • Des infirmeries dans chaque lycée et collège et école comptant plus de 400 élèves
  • Des assistants sociaux dans chaque collège et lycée
  • Des animateurs culturels dans chaque lycée et collège
  • Des animateurs agricoles dans chaque lycée ou collège rural pour les établissements disposant de terres
  • Des répétiteurs pour le soutien scolaire dans toutes les écoles et établissements, Soit plus de 10000 emplois directs ou indirects crée dans les écoles

Amadou Boly principal du CEM de Nguidjilone

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Blogueur, Activiste, Rédacteur Web et Entrepreneur, Yéro GUISSE est un jeune Sénégalais passionné des nouvelles technologies et des nouveaux médias. . J'essaie à travers ce blog d'apporter mes idées et mes contributions sur la marche de mon pays. Je suis pour un Sénégal des valeurs.
Back To Top