Le Blog de Yéro Guissé

"Espace de Réflexion et de Partage, Mon avis sur l'Actualité !" Une Vitrine sur le Fouta !

Comment Baaba Maal prépare les 35 ans de son orchestre « Dande Leniol »

Comment Baaba Maal prépare les 35 ans de son orchestre « Dande Leniol »

Pour la célébration des 35 ans de son orchestre Daande léñol ,Baaba Maal n’a négligé aucun détail. Cette célébration est d’ailleurs marquée par un retour aux sources. En tournée européenne depuis le mois de juin dernier, Baaba Maal a revisité les villes françaises qui ont vu naître son talent d’artiste confirmé.

En France, le leader de Daandé léñol est parti aux Mureaux, à Mantes – la -Jolie pour retrouver les anciens fans qui l’ont accompagné pendant presque une décennie. C’était au début des années 80.

Tous ont salué les visites de courtoisie de l’artiste. Thiambel Ba, un grand fan de Baaba Maal évoque l’aspect humain de l’artiste, malgré son statut de star internationale. Le chanteur est resté attaché à ses amis, à ses hommes et femmes qui l’accompagnent depuis de longues années.

Des concerts sont organisés à Bruxelles, Poissy en banlieue Parisienne. à Mantes-la -jolie, Baaba Maal a été reçu par Raphael Cognet, maire de la ville qui compte beaucoup de ressortissants Sénégalais venus pour la plupart de la région de Matam au nord du Sénégal.

Les amis de Baaba Maal n’ont pas lâché l’artiste. Mamoudou Aw et ses amis l’ont suivi jusqu’en Espagne où Baaba Maal a signé le livre d’Or du cercle des Arts et Cultures de Barcelone. L’enfant de Podor est devenu membre du prestigieux club de 140 ans d’existence. Sur les traces de Picasso, Daly et le roi Alfonso Xlll. Selon Oumar Wade, le manager de l’orchestre d’autres tournées sont prévues pour  faire les 35 ans de l’artiste un évènement du siècle.

Le « prince du Fouta » s’est produit à Calella en Espagne avant  la dernière soirée de clôture le samedi 03 août dans la ville de Barcelone, Baaba Maal a marqué une pause pour retourner au Sénégal où il doit honorer son engagement auprès des fans comme à l’occasion de chaque fête de Tabaski.

Pour rappel, les 35 ans de Daande LEÑOL sont prévus en 2020 avec comme invité de marque, Youssou Ndour l’autre grand artiste de la musique sénégalaise et d’autres artistes africains et du monde.

                         Qui est Baaba Maal ?

Né le 13 juin 1953 à Podor, sur les berges du fleuve Sénégal, Baaba Maal est un pécheur. Dans la société pulaar, ce groupe gérait tout ce qui avait trait à la question de l’eau. Ses membres sont réputés avoir le pouvoir même de communier avec les esprits de l’eau. Peut-être que Baaba Maal a dû forcer le destin pour destin pour devenir chanteur. Lui-même a avoué que son père ne voulait pas qu’il fasse de la chanson. Et pourtant, sa mère était une chanteuse reconnue de son époque. C’est elle qui initiera le fils à la chanson.

Baaba Maal a fréquenté l’école française à Podor où il obtient en 1967 le CFEE et l’entrée en 6e. Il prend la direction du Lycée Charles de Gaulle à Saint-Louis où il fréquente l’Association des éclaireurs du Sénégal. On y découvre sa voix. Il commence à jouer de la musique avec des amis lors des vacances scolaires. Le jeune homme était déjà très actif dans les milieux associatifs, dans les troupes théâtrales.

Il passe une partie de ses vacances à Ndioum, non loin de Podor, auprès de son oncle, fonctionnaire aux Postes et télécommunications (PTT).  Dans cette future grande ville, il fréquente l’association Rénovation Ndioum, très dynamique dans l’animation culturelle. Ici, il fait de rencontres importantes.

Son bac en poche en 1974, bac, Baaba Maal choisit de faire le conservatoire de musique tout en poursuivant des études d’arts plastiques à Dakar, alors qu’il voulait devenir professeur. En même temps, il continue à fréquenter des troupes folkloriques, apprend à jouer des instruments de musique au sein de la troupe Lasli fouta, un groupe de 70 musiciens,  qui visait la promotion de la langue pulaar.

En 1977, il fonde avec ses amis Mbassou Niang et Mansour Seck un groupe de musique traditionnelle Yellitaaré Fouta.

Après ses études à l’école des arts de Dakar, Baaba Maal parcourt l’Afrique, accumulant de nombreuses expériences et connaissances culturelles et musicales. Au cours de ces pérégrinations, il rencontre la diaspora foutankaise.

En 1982, il s’envole pour Paris où il s’inscrit au Conservatoire des beaux-arts. En France, il découvre l’influence de la musique noire américaine, jamaïcaine. A Paris, il est rejoint par Mansour Seck et ils entreprennent une tournée à travers l’Europe chez les immigrés originaires du Fouta. Mais Baaba Maal doit retourner au Sénégal en 1984 avec le rappel à Dieu de sa mère.

Il reste au Sénégal et intègre le groupe Wandama. Mais en 1985, il décidé de créer le Daandé léñol ‘’La Voix du peuple’’ dans lequel se trouvent les amis de toujours Mbassou Niang et Mansour Seck. Une seconde carrière musicale commence pour l’artiste avec ses chansons pulaar sur fond de sonorités traditionnelles, mais aussi avec instruments modernes comme le clavier et la guitare électrique. Le groupe sort une première cassette comme on l’appelait à l’époque.

En 1987, Daandé léñol entreprend sa première tournée en Europe. Et puis en 1988, c’est la sortie de la casette Wango. Baaba Maal que l’on surnomme ‘’l’intellectuel de la musique sénégalaise’’ de par son parcours scolaire et universitaire s’est ouvert un boulevard  et le répertoire  musical de l’artiste est inépuisable : ‘’Taara’’, ‘’baayo’’,’’laam toro Tono’’, ‘’yélé’’, ‘’tim timtimol’’, ‘’African wooman ‘’, ‘’Souvenirs’’, ‘’Aiwa ‘’, ‘’Nomad soul’’, ‘’Mi yewnii 2001’’, ‘’ Riche Africa’’, entre autres tubes puisés dans la culture pulaar.

Il faut dire que Baaba Maal navigue allégrement entre tradition et modernité. Sa forte identité pulaar est jumelée à un esprit ouvert, qui lui permet de chanter en français, anglais, wolof, bambara sur tous les toits du monde. Et en 2002, l’artiste est désignée pour chanter l’hymne du Sénégal lors du match d’ouverture de la Coupe du monde contre la France, ancienne puissance coloniale. On connait l’histoire. Victoire du Sénégal, 1-0.

La notoriété au service des bonnes causes

Baaba Maal acquiert une notoriété mondiale et sa figure est utilisée pour de grandes causes. C’est ainsi qu’en 2003, il est nommé émissaire pour la jeunesse du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Il est choisi encore pour sensibiliser la jeunesse sur  le sida.

En même temps, l’artiste s’investit dans l’agriculture et l’hôtellerie pour aider à la création de l’emploi dans son pays et particulièrement dans sa terre de Podor.  En tant qu’ambassadeur du PNUD, Baaba Maal est impliqué dans de nombreuses actions en faveur des africains. Au Sénégal, il organise des concerts pour aider à la construction d’écoles, de case de santé dans les villages du Fouta, une région sénégalaise où l’Etat brille souvent par son absence. Baaba Maal s’est impliqué dans toutes les initiatives locales de développement dans cette contrée du Sénégal.

En 2006, il lance il  première édition du festival blues du fleuve qui se déroule chaque année sur les bords du fleuve Sénégal. En, 2007, chante au diner de gala de l’Union africaine en Ethiopie, il est aussi invité à fêter les 25 ans du ‘’womad’’, un festival de Peter Gabriel au Royayume Uni

En tant qu’ambassadeur des Nations pour la jeunesse, il aborde des thèmes comme la protection de l’envi, les nouvelles technologies, le développement durable, insiste sur la richesse et le dynamisme de l’Afrique. En 2009, il est seul artiste sénégalais invité à la conférence de Copenhague au Danemark sur le climat.

Au nom de l’ONG Britanique, Oxfam, il écrit aux chefs d’état du G8 ainsi qu’aux médias, les pressant de reconsidérer  leur politique en matière d’aide internationale en faveur de l’Afrique particulièrement. En 2011, il est premier musicien dans le monde à recevoir prix ‘’Valiant awards’’, une distinction en reconnaissance de ses activité et œuvres pour les causes du développement aux côtés des populations notamment africaines et d’institutions internationales.

En 2012, il est choisi ambassadeur d’Oxfam pour apporter l’appui et le message de la lutte contre la soudure et lance un appel aux dons pour le sahel pour soutenir l’action de l’ONG britannique.

Cette même année, le Sénégal est en proie à des violences dans le cadre de l’élection présidentielle. Baaba Maal sort de sa réserve et dénonce la répression policière avant la présidentielle de 2012 au Sénégal.

En 2014, il est désigné par Onusida pour diriger un programme culturel et de sensibilisation à l’occasion de la coupe du monde de 2014. C’est le programme ‘’protect the goal’’ qui vise mobiliser la jeunesse pour un objectif ‘’zéro infection et zéro décès’’ lié au Sida dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) devenus les Objectifs du développement durable (ODD).

Le Fouta au Cœur

Le ‘’Prince du Fouta’’ a su se faire une place de choix dans le monde de la musique africaine. Il est élevé au rang de citoyen d’honneur  des villes de Compiègne et Trappes (France) et de Bamako au Mali.

Son statut de star internationale n’a en rien changé son mode de vie. Un homme simple, humble, resté fidèle à ses anciens amis. Son meilleur ami, Malick Oumar Bayal Sow, le mécène peul de Loumbol a fait un témoignage éloquent sur la générosité et l’humanisme de l’artiste. Pour lui Baaba Maal ‘’a sacrifié sa carrière pour émanciper le pulaagu. Sans lui, il serait impossible d’entendre cette langue parler dans les télévisions du monde’’.

Baaba Maal continue de porter son Fouta natal au cœur. Il a construit des écoles, des puits, des cases de santé, des mosquées. Baaba Maal est le serviteur Numéro 1 du Fouta. Son argent, il le dépense pour les populations au Sénégal et en Mauritanie. Ces dernières bénéficient de ses largesses. Son projet de développement est porté par son mouvement NANK pour développer l’art, l’agriculture, la pêche, l’élevage, la culture et les nouvelles technologies. Le mouvement NANK a formé et financé une centaine de jeunes entrepreneurs.

Cette initiative pourrait faire du Fouta un grenier du Sénégal si les dirigeants acceptent d’accompagner l’artiste dans sa vision. Baaba Maal refuse toujours de s’impliquer en politique même s’il est proche de Macky Sall.

Mamadou LY /Afriquemidi.com

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yero GUISSE

Blogueur, Activiste, Rédacteur Web et Entrepreneur, Yéro GUISSE est un jeune Sénégalais passionné des nouvelles technologies et des nouveaux médias. . J'essaie à travers ce blog d'apporter mes idées et mes contributions sur la marche de mon pays. Je suis pour un Sénégal des valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *