Interview Avec: Monsieur Siléye Diop, Président ADVN/Section Nguidjilone

Interview Avec: Monsieur Siléye Diop, Président ADVN/Section Nguidjilone

Elu en juillet 2012, Monsieur Silèye Diop incarne depuis 3 ans la personne morale de l’Association pour le Développement du Village de Nguidjilone (ADVN). Dans le cadre de notre séjour à Nguidjilone, Monsieur Diop a accepté de nous recevoir pour parler des grandes questions d’actualités à Nguidjilone.

Son bilan durant trois (3ans) à la tête de l’ADVN, la collaboration avec les différentes sections de l’ADVN, le partenariat entre la Mairie et l’ADVN, les mauvais résultats scolaires à Nguidjilone, son vibrant appel à la jeunesse Nguidjilonoise, Monsieur Diop à cœur ouvert….

INTERVIEW…

1- Monsieur Diop, vous êtes le Président de l’Association pour le Développement du village de Nguidjilone(ADVN). Faites-nous une présentation détaillée de votre personne ?

Silèye Diop : je suis né et j’ai grandi à Nguidjilone. Très jeune, j’ai adhéré à l’Association Sportive et Culturelle de Nguidjilone (Fedde Pinal e Coftal Balli Ngidjilon). J’ai fait aussi les beaux jours de l’équipe locale de football de Nguidjilone de 1981 à 2003. En tant qu’enseignant, je suis revenu très tôt au bercail croyant pouvoir aider mon village à se développer. En occupant plusieurs fonctions au niveau de l’ADVN, je suis élu Président en juillet 2012.

2- Vous êtes donc à la tête de la structure mère de l’ADVN depuis presque trois (3) ans, quel bilan faites-vous de votre mandat ?

Silèye Diop : Un bilan satisfaisant pour moi car Dieu Merci avec le bureau, nous avons pu faire quelques réalisations avec l’aide des autres sections de l’ADVN.

-Élaboration d’un document pour demander la construction du lycée de Nguidjilone déposé à l’Inspection d’Académie de Matam et finalisé lors de l’audience du Président de l’ADVN/France avec le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky Sall.

-Confection des grilles de protection de l’hagard du cimetière.

-Réhabilitation de la chambre funéraire et la construction des toilettes au cimetière.

-Réhabilitation de la toiture de la grande mosquée

-Construction des toilettes et le mur de la grande mosquée

-Construction d’un centre de recherche et d’essai (CRE) avec la collaboration du Ministère de l’Enseignement Supérieur.

-Installation de trois (3) climatiseurs au dispensaire (Centre de santé) de Nguidjilone

-Essai d’un projet de pisciculture avec l’ANA 

-Distribution de matériels scolaires (tables, chaises, bancs, bureaux…) aux différentes écoles (ADNV/France).

Nous avons également des projets à court terme :

-Construction d’un hagard de la grande mosquée

-L’installation d’une morgue au niveau de la grande mosquée

-Le rehaussement du mur de clôture des cimetières

-Le mur de clôture de l’école franco-arabe. 

3- Vous travaillez en collaboration avec les différentes sections de l’ADVN notamment celles de Dakar et de la Diaspora. Comment jugez-vous cette collaboration ?

Silèye Diop : Toutes les sections travaillent ensemble avec la section Nguidjilone. Les sections participent financièrement dans tous les projets selon leurs moyens (Espagne, Congo, Gabon, Dakar, USA). Mention spéciale à la section de l’ADVN/France qui fait les grandes réalisations. Elle n’attend même pas la participation des autres sections pour les projets.

4- Monsieur le Président, Nguidjilone est érigé en commune depuis 2011, comment vous parvenez à travailler avec les autorités municipales ?

Silèye Diop : Même si ces deux structures travaillent ensemble, pour le moment la collaboration n’est pas effective.

5- Le forage de Nguidjilone est sous le contrôle de l’ADVN. Sa gestion est aujourd’hui assurée par l’Association des Usagers du Forage(ASUFOR). Certains jugent que cette gestion est une nébuleuse. Que pensez-vous de cette affaire ?

Silèye Diop : le forage n’est pas sous le contrôle de l’ADVN bien que l’ADVN a fait l’extension du réseau à coût de quelques vingt-deux millions (22millions) de francs CFA. Le forage est géré par une structure indépendante de l’ADVN.

6- Monsieur Diop : vous êtes également enseignant et vice-directeur à l’école élémentaire Sada Ndiaye de Nguidjilone. Qu’est-ce que vous pensez des mauvais résultats scolaires enregistrés  à Nguidjilone (primaire, moyen et secondaire) ?

Silèye Diop : je pense que ces mauvais résultats incombent à tout le monde (Gouvernement, Enseignants, Parents d’élèves et Elèves). Que les parents veillent sur le suivi à la maison ?

7-Monsieur le Président, vous êtes un jeune et vaillant acteur de développement à Nguidjilone. Quel appel faites-vous à la jeunesse Nguidjilonoise ?

Silèye Diop : aux jeunes, je leur dirai d’être solidaires et surtout de savoir se sont eux l’avenir de Nguidjilone. Si aujourd’hui Nguidjilone est à ce stade c’est parce qu’il y a des vaillants fils qui ont tout donné pour son développement. Qu’ils s’attardent sur l’essentiel c’est-à-dire travailler pour le développement de Nguidjilone dans tous les domaines (Education, Sport, Culture…) et surtout participer aux activités de l’ADVN.

8- Votre dernier mot ?

Silèye Diop : mon dernier mot : restons soudés et solidaires. Vive l’ADVN, Vive Nguidjilone.

 

Réalisé Par Yéro Guissé

Blogueur, Journaliste-Citoyen 

 

Partagez sur :

Yero GUISSE

Blogueur, Activiste, Rédacteur Web et Entrepreneur, Yéro GUISSE est un jeune Sénégalais passionné des nouvelles technologies et des nouveaux médias. . J'essaie à travers ce blog d'apporter mes idées et mes contributions sur la marche de mon pays. Je suis pour un Sénégal des valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *