Les mérites des 10 dernières nuits du mois de Ramadan (Dossier)

Les mérites des 10 dernières nuits du mois de Ramadan (Dossier)

Nous entrons dans les  dix  derniers jours bénis du Ramadan.  Dix jours dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours. Dans ces dix jours, se trouve une nuit ( Laylatoul Qadr) qui est meilleure que mille mois, celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé ; c’est une nuit bénie.

Mouslim rapporte selon Aïcha (sd) les propos suivants : « A aucun autre moment de l’année, le Messager d’Allah, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui, redoublait d’efforts comme il le faisait durant ces dix derniers jours ».

Toujours selon  Aïcha (sd) : « Arrivé au dix derniers jours, le Messager d’Allah , serrait son Izâr (vêtement porté à la taille), faisait vivre ses nuits, et réveillait sa famille. » Dans une version, il est précisé : « il faisait vivre ses nuits, réveillait sa famille, redoublait d’efforts, et serrait son Izâr. » (Muslim et Bokhari). «Serrait son izar » signifie que le Prophète (sbs) s’abstenait de toutes relations sexuelles avec ses épouses.

Comment tirer profit des dix derniers jours de Ramadan ?

Profiter pleinement des derniers jours de Ramadan demande tout d’abord de l’organisation. En effet, les obligations professionnelles ou familiales ne s’arrêtent pas et il faut donc réfléchir afin de dégager un maximum de temps pour le consacrer aux adorations sous toute forme. Naturellement, il faut déjà éliminer ou limiter tout ce qui peut gâcher ce temps précieux sans aucun bénéfice (internet, réseaux sociaux, tv etc.).

Ensuite, chacun selon ses contraintes et sa santé, va essayer de trouver des moments en les soustrayant à des activités non indispensables ou à des activités qu’il peut reporter. Se centrer sur l’essentiel de la vie courante afin de se consacrer pleinement à Dieu. Ce rythme particulier correspond à une période particulière. Il ne s’agit pas d’en faire une hygiène de vie que presque personne ne pourrait supporter. Il s’agit plutôt, à l’image du Prophète (sbs) d’augmenter les efforts sur cette courte période, chacun selon sa capacité.

Prières, invocations, lecture du Coran, médiations.

C’est le moment de multiplier les prières et les invocations. C’est le moment de lire plus encore le Coran. C’est le temps de la médiation, de l’introspection afin de modifier son comportement et d’adorer Son créateur en pensant à tout ce qu’Il crée, à tous les bienfaits qu’Il octroie, à la protection qu’Il accorde à Ses créatures. Se rappelant la grandeur de Dieu et comprendre par la même à quel point Dieu le Très-Haut mérite d’être obéi et adoré.

Il faut profiter de ces jours pour demander pardon à Dieu autant que possible. Le Ramadan est le mois du retour à Dieu. Demandons-Lui pardon pour toutes nos fautes, apparentes ou cachées, et pardonnons également à notre entourage afin que nous soyons pardonnés quand nous faisons parfois du tort à autrui.

Source : Islam.ms

Partagez sur :

Yero GUISSE

Blogueur, Activiste, Rédacteur Web et Entrepreneur, Yéro GUISSE est un jeune Sénégalais passionné des nouvelles technologies et des nouveaux médias. . J'essaie à travers ce blog d'apporter mes idées et mes contributions sur la marche de mon pays. Je suis pour un Sénégal des valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *